Le forum du Kite Est Club


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mobilisons nous pour le kite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rémy
Grande bouche
avatar

Nombre de messages : 3293
Age : 59
Localisation : Buhl au pied du Markstein
Date d'inscription : 21/06/2005

MessageSujet: Mobilisons nous pour le kite   Lun 5 Jan 2009 - 19:01

La FFVL obtient sa 2ème délégation pour la poursuite du développement du Kite mais 2009 sera l’année de tous les dangers pour notre Kite !

L'année 2009 que nous vous souhaitons la meilleure possible à vous et aux vôtres, va être une année déterminante pour l'avenir du Kite, en tous les cas libre et uniciste (eau-terre-neige)
L'actualité malheureusement ne laisse aucun répit. Il m’est impossible, en tant que plus ancien élu Kite au Comité Directeur Fédéral, médecin fédéral et responsable du Groupe France Kitesurf de ne pas prendre la plume et vous exposer combien nous sommes menacés d’explosion.
Nous pouvons vous le dire à présent, la bataille pour maintenir la délégation qu’accorde le ministère pour gérer le sport (la totalité du kite) à notre fédération du Vol Libre a été très rude. Certes nous avons gagné le 1er round mais la victoire FINALE est loin d'être acquise. Face à une Fédération Française de Voile souvent amicale sur le terrain mais très active en haut lieu pour récupérer le kitesurf et ses records, nous avons réussi à conserver la délégation sur l'activité Kite globale mais avec des impératifs d'emmener le kitesurf au plus haut niveau de la compétition internationale. C'est très heureux en apparence pour notre discipline sportive et tous les pratiquants car c'est une véritable reconnaissance du potentiel et de l'avenir du Kitesurf ainsi que de notre travail de développement à tous.
Mais, il y a un MAIS et de taille, le ministère souligne qu'il peut nous retirer la délégation n'importe quand, ce qui est très inhabituel. Pire encore, il nous est demandé de travailler dès à présent de concert avec la fédération de voile au motif que celle-ci est correspondante de l'ISAF (La Fédération internationale de Voile, celle-là même qui a rechigné à reconnaitre les records de nos speeders, mais qui règne sur l'organisation des sports nautiques notamment à la voile) comme si nous ne pouvions pas être le correspondant français du kite à l'ISAF alors que rien ne s'y oppose dans les statuts mêmes de l'ISAF. Tout cela démontre le travail souterrain, pas toujours "sportif" de certains hauts dirigeants de la Fédération de Voile si l'on en juge par le contenu des discussions entre personnes de pouvoir, cette dernière ayant fait miroiter un développement mirobolant et incontournable du Haut Niveau en Kitesurf si la délégation leur était attribuée tout en soulignant notre incapacité et impossibilité à aller nous-mêmes plus loin dans le développement international !
Cette situation d’ingérence est bien sur inacceptable puisqu'il est question de morceler le kite en "cédant" ni plus, ni moins, le kitesurf à la Fédération de Voile et en abandonnant le powerkite et le snowkite. Rappelons aussi que vos représentants n'ont jamais été rencontrés par l'équipe dirigeante de la Fédération de Voile durant les derniers mois, qu'aucun programme de développement du kite n'a été présenté, qu'il est seulement question d'ISAF et de records. En d’autres termes de gros sous et de paillettes. Ce que la FFV proposerait, obligerait les pratiquants, au moins dans un 1er temps, à payer au moins 2 licences, 2 assurances quand une seule aujourd’hui suffit. Cette solution serait tout simplement une petite mort de la traction terrestre…Cette solution serait également la fin de vie de vos clubs, impossible également de ne pas mentionner le futur de l’enseignement du kite. Vous pourrez dire au revoir à vos moniteurs et leur méthode d’enseignement éprouvées et jalousées par pas mal de nos pays voisins. Le tableau pour la gestion des spots n’est pas des plus roses non plus. Certes, la FFV pourrait nous aider à ouvrir certains spots. Seront-ils adaptés à la pratique du kite ? Quid de nos spots en montagne ?
Aujourd'hui le sport est mûr pour entrer dans une aire nouvelle de développement international avec un véritable championnat du monde et à terme rejoindre l'ère olympique. La FFVL est prête a relever le défi à nos côtés. Nous tenons fermement à ce que le kite garde les valeurs de base de tous les kiteboarders du monde avec cette liberté, cette indépendance, cette véritable entraide et ce sens des responsabilités qui nous caractérise à la FFVL : Nous refusons de faire une politique qui desserve les intérêts de nos pratiquants même s'il existe un enjeux qui aiguise les appétits de certains. Et justement l'exemple nous a été donné historiquement par le funboard dont sont issus certains de ceux qui ont appuyé la fédération de voile dans sa quête actuelle du Kitesurf…."Gardez votre esprit de sport authentique et entier" ai-je entendu encore récemment de la part d'une personnalité au Salon Nautique de Paris ! Et finalement c'est bien cela qui est en danger, notre esprit de kiteboarder, accroc de liberté de glisse quelque soit le support, le lieu ou l'instant.
Dans les toutes prochaines semaines Le président de la FFVL va rencontrer le ministre pour exposer notre opposition au découpage du Kite et notre volonté à en développer nous même le Haut Niveau et l’International. Il faut que le Ministère nous entende et nous apporte toute son aide comme il l'a toujours fait jusqu'à maintenant, avec bonheur si l'on en juge par nos résultats.
Nous avons un plan de développement du Haut Niveau et de l’international qui ne demande qu’à être appliqué avec d’autant plus de chances de succès que nous utilisons LA RESSOURCE qui a une expertise majeure dans la compétition maritime, la structure d’état Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques de Quiberon, dont nous sommes partie prenante et que nous utilisons déjà pour la formation professionnelle des moniteurs (BPJEPS) et pour entrainer le Groupe France. On soulignera au passage que la FFV confie aussi le développement de son Haut Niveau à la même structure ce qui en garantit un succès identique.
Un 2ème rendez-vous important en ce début d'année aura lieu à Düsseldorf avec une assemblée de l'IKA (International Kiteboarding Association), la fameuse association récemment crée et qui aurait été reconnue par l'ISAF pour définir la classe « kiteboard » et gérer les différentes épreuves de Kitesurf. Si l'on en juge par la composition et la structure actuelle, cette association nécessite d'être organisée de façon "démocratique". Nous ferons valoir notre point de vue et n’hésiterons pas à prendre des mesures radicales d’autant que nos contacts étrangers sont dans la même position que nous.
Vous serez informés très régulièrement de tous les développements mais d'ores et déjà, tenez vous prêt à une mobilisation, pour faire collectivement avancer tous ces chantiers. Nous voulons construire nous même notre avenir avec vous, les kiteurs licenciés en 1er lieu !
Cette bataille pour conserver l’unité du kite aura un prix, elle ne pourra être couronnée de succès que si et seulement si tous les kiteurs licenciés de France se mobilisent pour nous aider à poursuivre, ensembles, le développement du Kite au sein du Vol Libre.
Tous ensembles nous devons nous mobiliser :
• Que les kiteurs non licenciés se licencient, ou au minimum prennent leur cotisation fédérale (13euros) pour soutenir l’effort de tous et montrer notre force et notre unicité.
• Que les kiteurs licenciés donnent un peu plus de leur temps à leur club.
• Que les bénévoles de club se tournent et s’investissent dans leur CDVL (Comité Départemental du Vol Livre), dans leurs Ligues pour proposer des aménagements, défendre les sites malmenés, développer des actions.
• Que les kiteurs qui veulent contribuer au développement du kite Français rejoignent les équipes du CNK.

Le CNK et la FFVL vont devoir concentrer leurs efforts vers les demandes du ministère : le niveau National et le développement international. Localement (Régions et Départements) il est indispensable que chacun prenne son autonomie. La FFVL et le CNK seront toujours votre soutien en cas de disfonctionnement. Vous devez aller chercher des méthodes de travail, partir à la chasse aux subventions. Il est aussi important de rappeler qu’aujourd’hui le travail local doit être soutenu par les autorités locales. Les autres disciplines seront là pour nous soutenir, notamment au travers des ligues, à la condition que les kiteurs s’investissent. Un effort particulier sera demandé à tous.
N’oublions pas non plus que chaque kiteur (kiteboarder) a d’ores et déjà une importance considérable à titre individuel par son discours et son exemplarité lors de sa pratique.
Répondez massivement au sondage qui est en ligne et qui nous apportera une démonstration de la force de l’ensemble des Kiteurs : http://kite.ffvl.fr/node/855
Sportivement et bonne année 2009,
Fr Duchesne de Lamotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavl.free.fr
 
Mobilisons nous pour le kite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mobilisons nous pour le kite
» Interdiction des avertisseur de RADAR, MOBILISONS NOUS !!!!
» Mobilisons nous !!
» MOBILISONS NOUS POUR SAUVER LA SEMENE !!!
» Home made alaia pour le kite ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Kite Est Club :: Le café des sports :: Sujet : kite-
Sauter vers: